PRÉSENTATION (texte wikipedia)

La Garde républicaine est une subdivision de la gendarmerie nationale qui assure des missions d’honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de l’Etat, ainsi que des missions de sécurité au profit du public. Elle concourt également au rayonnement culturel de la France avec ses formations musicales et ses formations spéciales. Enfin, elle exécute des missions d’assistance, de formation et de coopération, tant en France qu’à l’étranger.

Subordonnée à la Région de gendarmerie d’Île-de-France, elle est composée en 2013 de 2 859 hommes et femmes, militaires et civils1 (contre 3 200 dans les années 2000), sur un total de 105 000 personnels pour l’ensemble de la gendarmerie. Elle est constituée d’un régiment de cavalerie, de deux régiments d’infanterie, de formations musicales qui comprennent notamment l’orchestre de la garde et le chœur de l’armée française. Depuis 2010, elle est commandée par le général de division Philippe Schneider.

Intrinsèquement liée à Paris, elle n’abandonne qu’en 1978 le nom de « Garde républicaine de Paris », acquis en 1870. Les gardes portent sur leur uniforme un écusson aux armoiries de la ville.
Le siège de l’État-Major de la garde Républicaine se trouve au quartier des Célestins dans le 4e arrondissement de Paris.

NOTRE SORTIE

Sortie très intéressante, par beau temps, nous avons eu la chance d’être placé en tribune d’honneur pour le spectacle qui s’honorait de la présence du général “Philippe Schneider” et d’un ambassadeur d’un pays étranger.
Nous avons assisté à une démonstration du savoir faire de l’infanterie de la Garde Républicaine sous l’empire, avec le spectacle des grenadiers de l’Empereur .
Nous n’avons pas eu de démonstration d’acrobaties de l’escadron motocycliste, par solidarité partagée, en raison d’un accident d’un motard de la Garde républicaine âgé de 38 ans, qui a perdu le contrôle de sa moto en fin de matinée sur une route départementale à Fuans, dans le département du Doubs et qui est décédé à Besançon.
Les démonstrations équestres de la Garde à cheval nous ont permis de découvrir tout le savoir faire de ces unités détentrices des traditions de l’équitation militaire française .

Les quelques photos suivantes dues à Jean Denost illustrent cette sortie :





Translate »
Marquee Powered By Know How Media.