Le Banquetou du samedi 11 août 2012 animé par Gilles ROUBERTOU accompagné de Madame, son batteur, a eu lieu dans le restaurant du « Royal Hôtel Saint Marc » de Royat, il a réuni 55 personnes.

Pour la petite histoire du « Royal Hôtel Saint Marc » les générations de la même famille se succèdent depuis 1853 pour vous accueillir dans cette élégante demeure de charme du second empire. Entourés de ses grands jardins privés, au cœur de la station thermale de Royat, l’hôtel et son restaurant vous reçoivent dans une ambiance chaleureuse. Sa qualité d’accueil et ses diverses prestations savent séduire.

A Royat, le Paradis existe encore! Superbe restaurant perché, tel un nid d’aigle, au-dessus de la vallée, acquis et transformé en 1903 par le docteur PETIT, le paradis reflète la grandeur de l’ancienne cité thermale, tout entière dévouée aux charmes, aux loisirs et aux soins.

Ce sont les romains qui découvrirent les bienfaits des eaux de sources, baptisant la cité ” Rubiacum ” (en référence à pouzzolane rouge). Au XIXème siècle, le corps médical et touristique s’en empara et transforma le petit village auvergnat en un temple du thermalisme.

En 1856, NAPOLÉON III vint en personne inaugurer les nouveaux thermes, constatant par-là même que sa femme, l’impératrice EUGÉNIE, avait donné son nom à la plus célèbre des sources de la ville. Dès lors, Royat fut réputée pour le traitement des problèmes cardio-vasculaires, ainsi que pour la rhumatologie.

Aujourd’hui, certains immeubles sont transformés en appartements, mais tous gardent leur caractère d’antan. Un charme désuet se dégage de l’ensemble de la ville, laquelle compte 3.000 habitants l’hiver et 4.500 l’été. Comme si le temps s’était arrêté autour de MALLARMÉ, CHURCHILL, le général BOULANGER, le Prince de GALLES, Tino ROSSI ou Edith PIAF, autant d’hôtes, curistes de marque qui marquent encore la mémoire des hôteliers royatais.

Article « La Montagne du lundi27 août 2012

En ouverture à la manifestation, Suzanne VILLEMIN a remercié de leur présence les nombreux participants, ainsi que monsieur Michel LAHOUEL organisateur des voyages de l’Amicale des retraités du journal « la Montagne ». Elle a souhaité une excellente journée à tous, un bon appétit aux Gentes Dames et aux Seigneurs, une large soif et que grand bien leur fasse.

Cette journée très ensoleillée nous a permis de prendre dans le jardin le champagne en apéritif, la pesée du jambon a retenu toute notre attention, Madame Amante REMY a trouvé le bon poids de 4,950 kg. Le repas très convivial à base de produits d’Auvergne a répondu à toutes nos attentes. Le Quizz concocté par Martine sur le thème « l’art des mets » et la tombola organisée de main de maitre par Martine et Xavier, ont animé la journée tout en améliorant nos connaissances,

Par exemple :

  • la « saucisse de choux d’Arconsat » est née dans la bourgade du même nom dans le parc du Livradois-Forez, elle est élaborée à partir de sous-gorge de porc et de choux blanc,
  • la « pansette de Gerzat » est fabriquée avec de la panse d’agneau et fourrée de tripaille,
  • la « patranque » à base de pain et de truffade a été crée par des bergers avant l’apparition de la pomme de terre en France,
  • le Puy de Dome compte 7 chefs avec une étoile au guide Michelin : Apicius, Emmanuel HODENCQ, Fleur de Sel, Jean-Claude LECLERC (tous de Clermont-Ferrand) et le Pré Carré (Durtol), la Bergerie (Sarpoil), Château de Codignat (Bort-l’Etang),
  • la production annuelle de tripoux et des cinq fromages AOC en Haute-Auvergne est respectivement de 800 et 19 000 tonnes.

Les connaissances des convives de la table « Château Chazeron » leurs ont permis de remporter haut la main l’épreuve du Quizz et ainsi de gagner une bouteille de champagne.

André LÉPINAY est intervenu pour nous parler avec humour de la théorie de la Chaîne des Dômes sur les applaudissements.

En complément à ce banquet et pour vous trouver de nouveaux sites pour les manifestations, le bureau s’est déplacé pour étude au château de Parentignat qui reste une demeure de la famille LASTIC depuis plus de trois siècles et au village médiéval de Montpeyroux perché sur un Mont, qui brille de sa pierre d’Arkose blonde, ainsi qu’à Issoire ville étape pour le midi.

Translate »
Marquee Powered By Know How Media.